Comment remplacer un toit soi-même ?

Soleil, vent, pluie, créatures, mousse, oiseaux, votre toiture protège votre maison contre ces éléments. Mais avec le temps, l’usure est évidente. D’une part, vous remarquerez peut-être que votre toit ne retient plus l’eau comme avant ou, d’autre part, qu’il ne contrôle plus la chaleur en hiver. Dans de tels cas, il est temps de se préparer à un remplacement de toiture. Le processus d’installation de la toiture peut comporter plusieurs étapes selon l’état actuel de votre toiture.

Suivre correctement les étapes d’installation

  • Planifier le processus : il est toujours conseillé de planifier le processus qui comprendra la taille de votre toiture, ce qui rendra beaucoup de choses claires quant au nombre de bardeaux et d’autres matériaux.
  • Retirer l’ancien toit : l’utilisation d’un décapant est préférable pour enlever le vieux papier goudronné et les bardeaux. Certains produits chimiques peuvent également être utilisés pour dissoudre le scellant qui donnera une nouvelle fraîcheur à votre toit. Cependant, cette tâche est très complexe. Il est toujours préférable de faire appel à un professionnel expérimenté tel que ce couvreur dans le 16 pour effectuer cette intervention.  
  • Revêtement : c’est le bas du toit. Si vous ne souhaitez pas opter pour un nouveau revêtement, il vous suffit de le clouer de nouveau afin d’augmenter sa durabilité. Marquez et découpez un espace pour la ventilation.
  • Garde d’eau : la protection contre l’eau est très importante pour votre toit et évitera les fuites. Collez-le sur votre toit avec son côté adhésif et assurez-vous qu’il n’y a pas d’espace dans le scellant.
  • Sous-couche : le papier goudronné est utilisé pour la sous-couche. Il s’installe à l’aide de clous à toiture ou d’un pistolet agrafeur. Les pistolets à agrafes agiront rapidement et vous terminerez votre travail plus tôt, mais ce n’est pas aussi solide que les clous à toiture. L’ensemble du toit doit être recouvert de la sous-couche.
  • Solin : le solin supporte également le toit en cas de fuites. Il s’applique sur la partie ascendante de votre toit, dans les coins et autour du bas de la cheminée.
  • Bardeaux : tous les bardeaux doivent être posés, en les recouvrant et en les clouant vers le haut du toit. Systématiquement en les plaçant rangée par rangée et en se levant avec chaque rangée.

Le choix des matériaux et des couleurs peut être très déroutant pour vous, mais les professionnels sont là pour vous aider dans tous les domaines. Ils pourront vous faire une maquette numérique de votre maison ou des croquis afin que vous puissiez facilement choisir le meilleur style et la meilleure couleur ainsi que les matériaux de revêtement qui s’harmoniseront parfaitement à votre maison.

Ne pas négliger la ventilation

Une ventilation adéquate est essentielle, particulièrement en hiver, lorsque les sécheuses, les systèmes de chauffage, le lave-vaisselle, le poêle et les douches émettent de l’air chaud. Cet air, s’il n’est pas ventilé, permettra à l’humidité de s’accumuler.

Pendant les étés, en raison de la chaleur extrême, les forces d’accumulation augmentent les risques de fissuration et de vieillissement des matériaux de couverture.

Une ventilation raisonnablement équilibrée peut résoudre ces problèmes et augmenter la durabilité de votre toit. Une ventilation équilibrée crée une force négative et évacue l’air chaud et l’air frais est régulé. Aucune consommation d’énergie n’est requise pour ce procédé. Certains des avantages de la ventilation de toit sont décrits ci-dessous :

  • Il favorise un grenier plus sec et plus frais.
  • L’air frais entre facilement et l’air chaud est soufflé.
  • Il prévient les moisissures, les écailles de peinture, la pourriture, le pourrissement, le gauchissement du parement et autres dommages aux murs causés par l’air chaud.
  • Il évite le piégeage de l’humidité dans le bois de charpente, l’isolant, les terrasses de toit et les bardeaux.

Laisser un commentaire